MENU
Vous disposez de lignes téléphoniques de type analogique et/ou Numeris et vous ne souhaitez pas, pour l’instant, changer de technologie ? Vous avez besoin de lignes fax, ascenseur ou alarme ? Vous avez un matériel qui n’est pas compatible IP et ne souhaitez pas modifier vos installations pour l’instant ?
Les Accès de Base Numéris (RNIS)

La solution multi-lignes
Cette technologie est la solution traditionnelle pour la téléphonie multi-lignes des entreprises ; déployés sur le réseau téléphonique cuivre, les accès de base Numéris sont exclusivement dédiés à la voix. Ces accès offrent ainsi une qualité audio supérieure et répondent aux zones à faible débit internet qui ne pourraient pas souscrire à la VoIP.

1 accès de base Numéris est égal à 1 T0
Soit 2 canaux de communications simultanées, c’est-à-dire que vous pouvez passer 2 appels en même temps, en entrant et/ou en sortant. Vous bénéficiez d'une GTR (Garantie de Temps de Rétablissement) de 6h (heures ouvrées, jours ouvrés). Les accès de base Numéris se connectent sur un central téléphonique (PABX ou IPBX) et vous permettent ainsi d’accéder aux fonctionnalités avancées d'un standard téléphonique comme le transfert d'appels, l’accueil, la messagerie vocale…

Les lignes analogiques (fax, alarmes…)
Cette technologie cuivre sert principalement pour la communication, en support d'un accès Internet, télécopieur, alarme, terminal de carte bleue... Avec l’arrêt du RTC, ces services pourront être basculés sur des supports Internet.
 
Après 130 ans de bons et loyaux services, le réseau cuivre qui a permis à des millions de personnes de communiquer à travers le Monde et qui a été support aux liaisons Internet en Très Haut Débit, va pouvoir prendre un repos bien mérité. Contactez-nous
 
L’arrêt du RTC

Orange (anciennement France Télécom) qui a déployé ce réseau et en est encore en charge a annoncé sa fin car celui-ci représente beaucoup de frais pour l’opérateur réseau, en parallèle du déploiement du réseau fibre. Pour information, à ce jour, il est annoncé une fermeture progressive du réseau cuivré. En conséquence, le calendrier de l’arrêt du RTC annoncé est le suivant : à compter du 15 novembre 2018, il ne sera plus possible de créer de nouvelles lignes analogiques et l’ensemble du réseau va progressivement fermer.
En savoir plus sur le site de l’Acerp

Comment se préparer à la fin du RTC ?
L’arrêt du RTC va se faire progressivement . La création de nouvelles lignes ne sera plus possible à partir de fin 2018 pour les lignes analogiques et à partir de fin 2019 pour les lignes Numéris. Les lignes existantes pourront bien entendu continuer de fonctionner mais le réseau cuivre manque d’entretien, ce qui pourra à moyen terme poser la question de la fiabilité du réseau RTC. Des solutions alternatives ont vu le jour et représentent une relève fiable au RTC. Il s’agit de la VoIP ou Voix sur IP (Voice over Internet Protocole) via des solutions telles que les Trunk SIP et « Centrex ».
 
Options Télécom a testé toutes les solutions Trunk SIP et Centrex proposées à ses clients. Les canaux VOIP sont testés, leur compatibilité avec le matériel est contrôlée et validée. Ces solutions apportent une réponse fiable à l’arrêt du RTC et apportent des fonctionnalités nouvelles, souples et efficaces. Contactez-nous
 
Un peu d’histoire : la naissance du RTC

Alexander Graham Bell, né en 1847 en Ecosse, a consacré sa vie à enseigner la parole aux personnes sourdes par le « discours visible », c’est-à-dire, apprendre à parler en regardant les sons. Pendant son temps libre, il mène des recherches sur la transmission électrique du son. C’est cette passion pour la communication qui animera M. Bell à vouloir perfectionner le télégraphe avec une transmission de plusieurs messages en simultané et c’est lors d’un test qu’il inventera « par accident » le téléphone ; phénomène produit par un émetteur qui envoie un son faisant varier l’intensité du courant électrique via un câble et un récepteur qui sait capter la vibration produite et la retranscrire. C’est ainsi qu’en 1876, naît le tout 1er téléphone. Il est important de noter qu’en ce temps, plusieurs chercheurs ont permis d’arriver à cette invention de manière significative, dont l’italien Antonio Meucci.

Une fois l’appareil créé, il restait ensuite à multiplier les câbles qui permettraient de transporter les sons par l’électricité, autrement dit, les flux voix. C’est alors qu’à partir des années 1880, le réseau cuivre est déployé ; il relie les abonnés aux bureaux de postes (PTT = Postes Télégraphes et Téléphones) et de nouveaux métiers voient le jour, celui des opératrices chargées du basculement et du routage des lignes : c’est la naissance du RTC ou réseau téléphonique commuté (manuellement).

Commuté, ça veut dire quoi ?
La commutation désigne le routage, le changement de direction. Ainsi, pour les lignes téléphoniques, la commutation c’est le trajet qu’un appel téléphonique va emprunter d’un point A qui est le téléphone fixe à un point B qui est le numéro de téléphone du destinataire. Et ce trajet va être guidé par un ensemble de commutateurs formant une infrastructure.

Le RTC, une évolution constante
La commutation manuelle effectuée par les opératrices cherchera à être améliorée par la commutation automatique. Cette avancée permettra de connecter un plus grand nombre d’abonnés, avec une fluidité au niveau des appels et le partage de charges pour arriver jusqu’au codage numérique. Et c’est grâce à l’évolution constante et innovante des machines que sont les commutateurs, que la téléphonie fixe sera en capacité d’offrir tous ces services.